En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ne craignez pas d'être lent, craignez seulement d'être à l'arrêt.   Proverbe chinois


Calendrier

Nos travaux

ANNEES ANTERIEURES

Le travail de cette année :

 ↑  

Au voleur

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://ecole-leo-lagrange.fr/data/fr-articles.xml

Au voleur ! Au voleur ! A l’assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m’a coupé la gorge, on m’a dérobé mon argent.

Qui peut-ce être ? Qu’est-il devenu ? Où est-il ? Où se cache-t-il? Que ferai-je pour le trouver ? Où courir ? Où ne pas courir ? N’est-il point là ? N’est-il point ici ? Qui est-ce ?

Arrête. Rends-moi mon argent, coquin…  Ah ! C’est moi. Mon esprit est troublé, et j’ignore où je suis, qui je suis, et ce que je fais. Hélas ! Mon pauvre argent, mon pauvre argent, mon cher ami ! On m’a privé de toi ; et puisque tu m’es enlevé, j’ai perdu mon support, ma consolation, ma joie ; tout est fini pour moi, et je n’ai plus que faire au monde : sans toi, il m’est impossible de vivre. C’en est fait, je n’en puis plus ; je me meurs, je suis mort, je suis enterré.

N’y a-t-il personne qui veuille me ressusciter, en me rendant mon cher argent, ou en m’apprenant qui l’a pris? Euh ? Que dites-vous ? Ce n’est personne. Il faut, qui que ce soit qui ait fait le coup, qu’avec beaucoup de soin on ait épié l’heure ; et l’on a choisi justement le temps que je parlais à mon traître de fils.

Sortons. Je veux aller quérir la justice, et faire donner la question à toute la maison : à servantes, à valets, à fils, à fille, et à moi aussi.

[Que de gens assemblés ! Je ne jette mes regards sur personne qui ne me donne des soupçons, et tout me semble mon voleur. Eh ! De quoi est-ce qu’on parle là ? De celui qui m’a dérobé ? Quel bruit fait-on là-haut ? Est-ce mon voleur qui y est? De grâce, si l’on sait des nouvelles de mon voleur, je supplie que l’on m’en dise. N’est-il point caché là parmi vous ? Ils me regardent tous, et se mettent à rire. Vous verrez qu’ils ont part sans doute au vol que l’on m’a fait.

Allons vite, des commissaires, des archers, des prévôts, des juges, des gênes, des potences et des bourreaux.]

Je veux faire pendre tout le monde ; et si je ne retrouve mon argent, je me pendrai moi-même après.

Monologue d' Harpagon - L' Avare - Molière


Date de création : 05/03/2016 @ 16:45
Catégorie : Nos travaux - CM2 FM-Vie de classe-Poésies
Page lue 3423 fois


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Jerome le 27/03/2016 @ 19:11

J' aime bien comment c'est présenté la vidéo et le texte aussi.n


Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  879992 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!